CARRIERE SOCIOCULTURELLE

 

De 1988 à 2003, et en 2006/07,

 

je suis animatrice à temps plein, auprès des enfants de 3 à 18 ans, selon les périodes et les lieux.

 

De oct 2006 à mai 2007 :

 

Animatrice socioculturelle à temps plein, à Bourron-Marlotte (77), CLSH et périscolaire.

 

De août 1993 à mars 2003 :

 

Animatrice socioculturelle à temps plein, Sucy en Brie (94), CLSH, périscolaire, BCD.

 

Quelques postes de direction, en « roulement », en juillet ou août, secteur mater (200 enfants, 28 anim) ou secteur primaire (300 enfants, 30 anim).

 

De sept 1991 à juillet 1993 :

 

Animatrice socioculturelle à temps partiel, pour différents organismes, de classes découverte.

 

Nombreux séjours, pour classes primaires de région parisienne ou pour l'Aube.

 

Classes de neige, de voile, bilingue (Allemagne)...

 

CVL pendant un mois, chaque été.

 

De sept 1988 à août 1991:

 

Animatrice socioculturelle à temps partiel, Sucy en Brie (94), CLSH

 

Surveillante au collège et lycée privés de Sucy en brie.

 



 

FORMATION ET DIPLOMES

 

 

 

2003 BEATEP ASVL , par VAE

 

1997 BAFD (non renouvellé, pour VAE BEATEP)

 

1990 BAFA

 

1988 concours d'entrée de Duperré, en 1987 : 2ème sur liste d'attente, mais un seul

 

désistement. Enormes regrets.

 

1987 BAC A3 (arts plastiques, français)

 



 

Permis A et B

 



 

Autres passions : piano, violon, natation, basket, cinéma, sorties en famille pour découvrir toutes les richesses qui nous entourent !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

J'étudie tout type de projet, avec un enseignant ou une équipe éducative.

Arts plastiques, pastels secs, fresques murales...

Tarif

prix de base à l'heure : 40 €

Pour le matériel, devis établi au préalable, en supplément.

Frais de déplacements facturés au delà de 200 km.

 

Dans le cadre d'une longue intervention (au delà de 4 jours), tarif forfaitaire.

Exemple : 500 € pour une semaine complète en école élémentaire.

 

JOSSELIN CLASSE DE CE 2

Ecole S. Bourquin, CE2 travail sur le patrimoine
Ecole S. Bourquin, CE2 travail sur le patrimoine

S. BOURQUIN, 58120 JOSSELIN

Travail sur le patrimoine médiéval avec une classe de CE2

 

Les élèves de CE2 allient pastel et patrimoine local

 

  • Anne Courtine, pastelliste de France et Stéphanie Rault, professeur des écoles avec les élèves de CE2, en plein travail.
    Anne Courtine, pastelliste de France et Stéphanie Rault, professeur des écoles avec les élèves de CE2, en plein travail. | 

 

 

Les élèves de CE2 de l'école élémentaire Suzanne-Bourquin partagent un projet avec une artiste peintre, Anne Courtine.

 

Reportage

Après avoir étudié l'art de la préhistoire, suivie de l'antiquité, c'est au tour du médiéval que Stéphanie Rault, professeure des écoles, s'est attelée avec ses élèves de CE2.

Étude des arts et de l'histoire

« Nous avons reçu des oeuvres de l'artothèque de la Ligue de l'enseignement du Morbihan, qui est centré sur l'art contemporain », explique l'enseignante. Mais en parallèle, dans sa classe, les élèves apprenent, et observent des oeuvres qui appartiennent une période historique donnée, et différente selon la période de l'année scolaire scolaire.

« En ce moment, nous travaillons sur le Moyen-Âge. C'était l'occasion de faire venir Anne Courtine, peintre spécialiste du patrimoine. Cela nous a permis d'observer l'héritage de la cité médiévale, qui a laissé des traces. »

Il y a plusieurs objectifs ici : connaître et utiliser la technique du pastel, connaître et adopter les démarches de l'artiste, apprendre à observer puis à interpréter, et surtout, sensibiliser les élèves à l'art architectural médiéval de Josselin.

Plusieurs étapes

« Lors d'une précédente séance, la pastelliste Anne Courtine a expliqué ses travaux, sa démarche, et des échanges ont eu lieu autour de ses oeuvres », rappelle Stéphanie Rault. Après avoir vu également la reproduction de la photographie d'un élément du patrimoine de Josselin, les élèves se sont rendus au centre-ville pour observer les plus vieilles maisons, prendre des photos et faire des croquis.

« Aujourd'hui, c'est le moment de l'interprétation et de la mise en couleurs de l'esquisse, en utilisant le pastel, sous l'oeil attentif et les conseils d'Anne », précise l'enseignante.

Une exposition des travaux sera réalisée lors des « portes ouvertes » de l'école, en fin d'année, ou en différé, pour montrer aux familles le travail des enfants. Ce projet a pu être réalisé grâce au soutien et financement par les amicales laïques du pays de Josselin.

 

COLLEGE MAX JACOB JOSSELIN

Josselin. La semaine citoyenne au collège Max Jacob

Pour la seconde année consécutive, une semaine citoyenne est organisée au collège Max Jacob de Josselin. Les travaux des élèves seront présentés ce vendredi 30 mars lors de la journée portes ouvertes de l’établissement.

La direction de l’établissement décrit le déroulement des deux premières journées de cette initiative:

« L’objectif de cette semaine est de faire vivre aux élèves la citoyenneté et les valeurs de la république, mais surtout de réfléchir sur ce qu’est un comportement citoyen : être responsable de ses actes au quotidien et contribuer chacun à sa mesure au « vivre ensemble »

La thématique retenue est la suivante « Tous différents, tous égaux » autour de 3 axes :
– Egalité filles-garçons
– Lutte contre le harcèlement et le cyber harcèlement
– Diversité culturelle et sociale

Mercredi 28, jeudi 29 et vendredi 30 mars, les cours sont banalisés et tous les personnels peuvent proposer une action ou s’associer à une existante. Les élèves sont répartis par groupe, toutes classes confondues mais restent par niveau.

1erè journée : mercredi 28 mars

Henri-Pierre Touzeau , artiste sculpteur et adepte des beaux mots anime un atelier d’écriture sur le thème de la différence avec les élèves de 6è. Autour des avantages et des inconvénients d’être tous différents, les élèves écrivent des petits textes.
Danièle Mercier, conférencière et psychothérapeute est venue échanger avec les élèves autour du harcèlement, sa définition et la manière dont chacun peut agir pour faire cesser de tels agissements.
L’association APEDYS 56 et 4 de ses membres ont sensibilisé les élèves au handicap invisible que représentent les troubles DYS. Grace à des petits exercices pratiques et des mises en situation, ils ont pu faire comprendre aux élèves les difficultés des enfants atteints de troubles DYS.
Anne Courtine, pastelliste et parent d’élève au collège Max Jacob anime avec M. Eric Jacob, enseignant d’Arts Plastiques un atelier de créations artistiques autour du thème de la différence.
Le JADE. De jeunes ambassadeurs du droit pour l’égalité (Jade) sont missionnés par le Défenseur des droits, afin de présenter dans les établissements scolaires la lutte contre les discriminations. Ils sont venus à la rencontre des élèves de 3e et de 4è. Les Jade ont proposé une intervention théorique autour de la définition et la construction d’une discrimination, en présentant les moyens de lutte contre celle-ci. « Il y a d’abord le processus de catégorisation, c’est le pilier de la discrimination. Ensuite viennent les stéréotypes et les préjugés qui peuvent mener à des comportements discriminatoires ». Le Défenseur des droits est chargé de lutter contre les discriminations dans le domaine de l’emploi, de l’accès au logement, des sports et loisirs, de l’éducation et la formation, sur la base d’une vingtaine de critères de discrimination prohibés par la loi (l’âge, l’identité et l’orientation sexuelle, l’apparence physique, la situation de famille, le patronyme, les moeurs, les origines…).

Trois intervenants d’ATD quart monde sont venus échanger avec les collégiens sur les idées reçues sur la pauvreté pour amorcer une déconstruction. Plus la crise économique et sociale s’accentue, plus les idées reçues sur les pauvres se répandent. Il n’est pas rare d’entendre dans l’opinion publique : s’ils sont pauvres, ce serait « de leur faute ». « S’ils sont à la rue c’est qu’ils l’ont choisi » ; « La vraie vie, ce n’est pas l’assistance, c’est la réussite des plus aptes » ; « D’ailleurs, s’ils voulaient vraiment chercher du travail, ils en trouveraient »…

En parallèle, les enseignants, l’infirmière scolaire proposent des séquences autour de l’égalité filles-garçons, l’étude de grands textes historiques ou encore l’estime de soi.

La seconde journée toujours dans cette dynamique, nous permet d’accueillir le planning familial autour de l’éducation à la sexualité. Parmi les nombreuses propositions des enseignants, Mme Cadoret, enseignante documentaliste, proposera une sieste contée autour du thème de l’égalité ou encore un Landart sur les contrastes sera créé en partenariat avec Mme Moly, parent d’élève. Vendredi réservera également de belles surprises à nos élèves… »

apedys
land art mme moly 3e
estime de soi 6e
estime de soi 6e mme perret

2012 Ecole G. Brassens, Berne, 56

Rénovation de fresques anciennes,

créations de nouvelles fresques, avec tous les élèves.

durée : 3 semaines, à temps plein.

Fresques garanties 10 ans.

projet en cours :

école de Josselin, classe de Ce2,

travail sur le Patrimoine de la ville, et de l'héritage médiéval.

Chaque élève choisit son sujet.

Travail établi en plusieurs étapes.

apprentissage des bases du dessin, et de la mise en couleurs aux pastels secs.